A corps et à cri

« Quelle bonne nouvelle ! Votre corps a parlé ! »

Sourire aux lèvres le médecin l’accueille dans un élan joyeux qu’il ne comprend pas. Il a froid, ses yeux sont encore rougis par ses sanglots et son esprit divague. Il ne sait même plus comment il a réussi à arriver jusqu’ici sans se perdre.
Il pleut, la lumière grise de ce mois de novembre résonne dans son âme comme un mauvais coup du sort. Il a tant à faire. Le moment est tellement mal venu. Que va dire l’équipe ? Qui va assurer la réunion, la rédaction du projet ? Les gouttes de pluie dansent au vent mais leur chant sur la vitre ne l’apaise pas.
Le médecin continue de lui parler. Il l’écoute comme on écoute un conteur, un diseur de bonnes nouvelles. Entre doute et envie d’être surpris.
Il l’allonge, l’ausculte sans quitter son sourire des lèvres. Le diagnostic tombe rapidement. Il en fait une évidence. « Vous êtes épuisé. Votre corps a lâché. Je vous arrête. Prenez soin de vous. On se revoit vite. »
Assis dans le bus, posé au milieu de la vie qui continue, il n’arrive pas à comprendre. Sur la feuille maladie juste ses mots : « surmenage – burn-out ».
Par réflexe, il consulte ses mails, écoute les messages vocaux dans une confusion qui le fait sourire. « Arrêté » mais de quoi ?
Dormir la nuit, dormir le matin, l’après-midi, le soir, sera sa première évidence. Rattraper dans l’urgence le sommeil perdu, volé par des nuits d’inquiétude, de stress, entre humiliations et frustrations professionnelles.
Ralentir et ne plus lutter, ne plus prendre sur soi, juste être là, sera la seconde.
Ainsi, de mois en mois, de doute en certitude, de paroles inquiètes en conseils chaleureux, de culpabilité en regrets, de bonheurs simples en plaisirs retrouvés, il l’a écouté. Il s’est écouté.
Son corps a parlé, son esprit embrumé l’a suivi, et la voie s’est entrouverte.
Alors, de paroles en paroles, de mots griffonnés en pages noircies, de témoignages en témoignages, il a accepté et compris.
Son médecin avait raison. « Quelle bonne nouvelle ! »

 

 

Publicités

6 commentaires

  1. Quel texte poignant et touchant ! Il concerne tant de personnes ! C’est un élan de survie qu’il ne faut pas prendre à la légère. C’est un beau message Emma et j’espère que beaucoup sauront l’entendre ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s