Si J’étais Présidente

Acrostiche d’un rêve

Sur le fronton des idées, Marianne serait mon alliée,
Insensible aux errances machistes, aujourd’hui disparues.

Je porterais en médaillon la voix des oubliées
Et saurais pardonner aux hommes leurs injures crues.
Tout à ma tâche, j’avancerais sans relâche
A porter un pouvoir conjugué au féminin.
Immense défi à relever sans être lâche,
Sur le Panthéon des sexismes, j’opposerais ma main.

Pour ne plus diviser la vie en rose ou bleu,
Rien de tel de ne plus penser comme ceux
Erudits d’un autre âge, pour qui sexuelle condition
Signifie assignation et détermination.
Icône malgré moi d’une victoire historique,
De mon piédestal ne tomberais pas sous les infamies hystériques ;
Et d’apprécier à leur juste valeur les femmes et les hommes continuerais.
Ne voudrais désormais qu’à l’hôtel des préjugés
Tout un chacun et chacune
Exprime son regret.

___________________________

Allons enfants !

« Chers concitoyens, chères concitoyennes,

Nous voilà réuni.e.s autour d’une victoire hystérique et je suis heureuse de jouir avec vous de cette réussite. Vous m’avez fait confiance et avez fait d’une voyelle, un détail essentiel. Me voilà PrésidentE !
A vos côtés, j’honorerai mes promesses et ne violerai pas nos idéaux. Au-delà des clichés, j’assumerai ma tâche :

Je balaierai
les idées reçues assignant chaque sexe à résidence,
J’essuierai
les plâtres pour mettre en oeuvre mon programme innovant,
Je nettoierai
les couloirs de l’Elysée des abus d’autorité,
Je bavarderai
avec les étoiles pour ne pas perdre le Nord,
Je bouderai
les tentatives de corruption
Je dépenserai
mon énergie à réduire les inégalités
Je cuisinerai
mes adversaires pour mobiliser une majorité
Je me tairai
devant l’innomable
Je maquillerai
vos peurs de nos fiertés pour aller de l’avant
J’aurai peur
de vous trahir
J’aurai besoin d’être protégée
par votre enthousiasme
Je me ferai belle
pour porter haut les valeurs de la République
J’enfanterai dans la douleur
les réformes nécessaires
J’obéirai
à notre devise citoyenne.

Alors, avec vous, pour vous et en vous, amoureuse de la Républqiue laïque, je veux aujourd’hui, hâter votre désir de changement.

Allons-enfants ! »

Lauréate 2017
Concours de micro-fiction dans le cadre des Cogitations de l’Entrepôt Bref, si j’étais Présidente – 

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s