Adagio d’Albinoni

« La musique peut sauver une vie. C’est comme une voix que tu connais, qui te parle, te réconforte ».

J’ai senti tout de suite qu’en me disant cela, Elle ne plaisantait pas. Que rien dans ses mots n’étaient surjoués ou exagérés.
Oui, la musique l’avait sauvée et la sauverait encore.
Qu’elle occupe ses nuits sans sommeil ou ses souvenirs remontant en mémoire comme des gouttelettes d’un passé lointain, elle est une voix qui la réconforte. Des mots doux susurrés à l’oreille, comme une comptine chantée par une voix aimée après un chagrin, une déception.

Aujourd’hui, dans la solitude de sa vieillesse, que lui dit cette voix, cette mélodie ? Cet adagio est son préféré. D’un rythme lent et enjôleur, il a sans doute le goût des caresses, des larmes et des promesses que l’on s’est faites et qui restent, peut-être, en suspens d’une vie en bout de ligne.

La musique est un refuge. Je la préfère triste quand mon cœur pleure ou mon cerveau tourne en boucle échecs, déceptions et mélancolies. Je la veux chantante et forte quand mon esprit est en fête.

Des sanglots longs de l’automne, aux pleines fleuries des printemps, de la musique classique, au jazz, des voix singulières aux univers modernes, les mots et  mélodies  jalonnent les étapes de ma vie.

Aux détours de mes déplacements, je partagerai donc mes balades et découvertes musicales.

Pour en savoir plus sur cet adagio, composé par Remo Giazotto (en hommage à Albinoni), je vous invite à découvrir
En savoir plus sur l’Adagio d’Albinoni

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s