Partir

Hier, j’ai fait ma valise.
Je l’ai posée sur le lit défait, j’ai ouvert le placard.
J’ai regardé les vêtements pendus sur les cintres en bois. J’ai hésité. Partir pour toujours ou pour quelques jours ?
Pull orange ou chemise rayée ? Tongs citron ou basket violets ? Soleil ou brume ?
Un à un, j’ai empilé, plié, enroulé, chaussettes, culottes, pantalons, tee-shirt, robes, secrets.
La valise était trop petite ; ma colère et ma brosse à dents n’ont pas trouvé place dans ce fatras aux allures de fuite.
Difficile de choisir quand on ne sait pas où l’on va, que l’on a comme seule ritournelle cette envie de partir.
Hier, j’ai défait ma valise.
J’ai entendu ta voix dans l’escalier et j’ai cru que le voyage pouvait se poursuivre, ici.
Je suis restée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s